CONCEPT
JEUX
RANDONéES
NEWSLETTER
"GUESTBOOK"
CONTACT
IMPRESSUM
_TRANSIT ONLINE
_TOUR DU MONDE
_CADRAN SOLAIRE
_QUADRILLAGE
_HAUTEUR DU SOLEIL
_POSITION
_CERCLE SOLAIRE
_DONNEES SOLAIRE
_RANDONNéE DU SOLEIL
_
_LINKS

fr  |  de

LE QUADRILLAGE GEOGRAPHIQUE

La Terre dans les mailles de la grille

Après les premières grandes découvertes, les Européens ont commencé à naviguer sur les océans et à s'écarter de plus en plus des terres. Il devenait essentiel de définir la position exacte des navires. Comme au "touché coulé", la Terre était recouverte d'une grille quadrillée. Sur cette grille, on pouvait définir exactement n'importe quel point. C'était l'invention du quadrillage géographique.

 

Or, ce quadrillage n'est pas tout à fait le même que celui du "touché coulé". En effet, la Terre est une sphère qui tourne perpétuellement autour de son axe. Il n'existe que deux points fixes: les pôles géographiques, c'est-à-dire le pôle Nord et le pôle Sud. C'est autour d'eux que s'oriente le quadrillage.

En divisant par deux la distance d'un pôle à l'autre, on trouve la "ceinture de la Terre", l'équateur. Il va exactement d'est en ouest et est donc le premier degré de latitude ou, en d'autres termes, le parallèle zéro.

 

 

 

Les autres degrés de latitude sont exactement parallèles à l'équateur. Or, étant donné que la Terre est une sphère d'une circonférence de 360 degrés, les distances entre les parallèles ne sont pas exprimées en kilomètres, mais en degrés.

 

 

 

 

De plus, l'équateur est perpendiculaire à l'axe de la Terre. Dès lors, l'équateur se trouve en angle droit par rapport au pôle Nord, donc à 90 degrés. Il en va de même pour l'hémisphère Sud. La latitude est donc mesurée à partir de l'équateur vers le nord (= latitude nord) et vers le sud (= latitude sud).

 

 

Si on relie les pôles par une ligne, cette ligne est toujours perpendiculaire à l'équateur. En traçant cette ligne, on assiste à la "naissance" du premier degré de longitude (= méridien). Or, étant donné que l'équateur est un cercle, l'unité de mesure sera à nouveau le degré. Ainsi, on obtient 360 degrés de longitude.

 

 

 

Malheureusement, la nature ne nous propose aucun méridien qui pourrait nous servir de référence. C'est pourquoi nous avons dû définir nous-mêmes le méridien zéro. Au 19e siècle, après quelques tergiversations, on s'est finalement accordé pour que le méridien en question soit celui qui traverse l'observatoire de Greenwich à Londres. A partir de ce point, nous comptons alors 180 degrés vers l'est (= longitude est) et 180 degrés vers l'ouest (= longitude ouest), donc en tout 360 degrés.

Imprimer   |   PDF   |   Envoyer à un ami